· 

Contact défunt

Le contact défunt : aller au-delà de l’absence physique

 

L’automne qui s’installe avec énergie en ce moment nous rappelle, - s’il en était besoin-, la fragilité du fil du temps et le précaire équilibre de la vie qu’il remet sans cesse en question. Autour de nous, les couleurs de la nature changent du vert au rouge, ocre et brun, pluies et brumes rendent le paysage plus flou, la nature semble s’endormir… Mais c’est assurément trompeur ! Car la vie s’organise, même au ralenti et de façon secrète, et continue d’évoluer et de transformer plantes et animaux ! Ce monde-là n’est ni invisible, ni tapageur, il est la juste continuité des saisons.

Un des déséquilibres majeurs de la vie humaine, c’est la perte d’un être cher. C’est pourtant pour chacun de nous un événement incontournable. Attendu ou brutal, le manque est une blessure qu’il va falloir apprivoiser. Mais le chemin du deuil peut réserver certaines jolies surprises. Douceur et bienveillance seront au rendez-vous, si l’on sait être attentivement à l’écoute de ce qui se passe au-delà du visible. Alors, la mort, est-ce vraiment la fin ou plutôt la continuité d’un chemin… Ainsi soit-il ou ainsi peut-il en être autrement ?

 

 

Sur le chemin du deuil…

 

         Au rythme des souvenirs

 

A la Toussaint, jours de souvenirs dédiés à nos chers disparus, nous sommes nombreux à nous rappeler de celles et ceux qui ont partagé nos vies. En ce week-end de mémoire, les cimetières vont retrouver des couleurs vives et joyeuses, les allées, les tombes et leurs inscriptions vont être nettoyées. Il n’est pas rare d’éprouver lors d’une déambulation dans un cimetière un sentiment de plénitude, un calme bienfaisant, un sentiment de renouveau. Et si finalement, la mort, c’était aussi cela ? Il est vrai qu’en Occident, il est traditionnellement et majoritairement accepté et revendiqué que la mort est une fin. Au pays de Descartes, c’est pour beaucoup d’hommes et de femmes impossible qu’il en soit autrement. Pourtant, de plus en plus laissent la place à d’autres idées, d’autres sont certains qu’effectivement la mort ne constitue qu’un passage, que la vie terrestre est une étape, qu’une suite existe. La mort n’est pas une fin.

 

Ici et ailleurs !

 

Aux quatre coins du monde, vivre en ayant conscience de cette prolongation de vie dans l’au-delà est naturel. Nombre de civilisations font la part belle au partage de la vie quotidienne avec leurs défunts, en vivant au plus près de leur sépulture ou plus simplement en leur demandant conseil pour agir. La mort, souvent triste figure occidentale, est parfois envisagée dans la douceur ailleurs. Et si, vous aussi, vous décidiez de rentrer en contact avec vos défunts ? Laissez-moi vous expliquer.

 

 

Trouver de l’aide dans les différentes étapes

Mes capacités de médium me permettent d’être en communication avec mes guides, mais aussi les vôtres. Je fais le lien, je navigue entre le monde visible et terrestre, le monde invisible et l’au-delà. Je suis l’intermédiaire entre vous et ceux qui ont quitté la terre, entre vos questions et leurs réponses, entre vos interrogations légitimes et leurs connaissances. Le contact avec les défunts est une étape à envisager sur le chemin du deuil si vous en ressentez le besoin, si vous souhaitez vous rassurer sur le devenir de votre disparu, si vous souhaitez éclairer d’informations encore inconnues de vous des problématiques personnelles.

 

Vivre un contact avec son défunt

 

De manière spontanée !

 

Il est tout à fait possible de vivre une expérience inattendue de contact : c’est alors une bribe de conversation, une pensée dictée par une voix, un rêve, la fragrance d’un parfum connu et aimé, une pression particulière sur l’épaule ou la joue, comme une caresse. Ce sont réellement les témoignages de la présence de ceux qui vivaient à nos côtés, et même plusieurs années après, ils peuvent se manifester ainsi.

Pourquoi entrer en contact avec vos défunts auprès d’un médium ?

Le deuil est un départ et pour celui qui reste, une absence à apprivoiser. Choisir le contact défunt c’est :

-          pouvoir échanger avec son disparu,

-          se rassurer, simplement savoir comment il va,

-          transmettre un message, pouvoir enfin lui révéler ce que l’on n’a jamais réussi à dire sur terre,

-          faire la paix avec une personne en particulier,

-          avoir juste besoin d’un contact à un moment précis.

 

Toutes ces raisons font partie du processus de deuil, toujours long et éprouvant moralement et physiquement. Je vous aide par ce contact à traverser cette période de façon constructive, à aller d’étapes en étapes. Car le contact défunt permet d’accepter le départ, de mieux envisager l’absence. De laisser de côté la colère et de faire enfin la paix en soi, troublée souvent par la culpabilité liée à la cause de la mort. Sachez que vos disparus sont bienveillants : ils transmettent leur présence par souci d’amour pour vous, pour vous aider à guérir de leur absence.

Il est cependant important de respecter un délai avant d’entrer en contact avec vos disparus.

Une fois cette période écoulée, il devient possible de ne pas s’enfermer dans la souffrance et de vivre autrement le départ de la personne aimée.

 

 

Mon rôle de médium en séance

Votre séance a lieu dans un cadre parfaitement sécurisé. Les émotions sont intenses, pas de faux-semblant, je vous accueille dans le respect et la bienveillance. Je vois, je ressens, j’entends la personne que je contacte sur votre demande. Mes sensations varient au cours de la séance. Ma façon de percevoir la personne est unique, alors je vous retranscris en mots ces éléments. C’est une conversation entre vous, je suis la transition, le traducteur. Vous poserez une question précise et les réponses s’enchaîneront. Ce sera votre proche qui vous accordera le temps souhaité et qui mettra un terme à la conversation.

Je constate souvent qu’à l’issue de ce rendez-vous, vous envisagez de vivre différemment le cheminement du deuil, que vous êtes transformé, radieux, souriant, en paix avec votre défunt et vous-même, rassuré par cet échange si particulier et le sentiment très fort d’accéder à une dimension a priori inaccessible. Vous vous sentez réconcilié avec la mort et conscient que l’attachement à vos êtres aimés est encore bien réel !

 

Attention, si cette connexion entre la vie terrestre et les autres plans apportent joie et réconfort, le contact défunt doit rester épisodique et non excessif. Cicatriser d’un deuil passe par de multiples étapes, le contact défunt en est une. Il s’agit avant tout de vous sentir renforcé dans vos capacités à dépasser le deuil.

 

Vous êtes maintenant plus fort

Vous avez maintenant tous les éléments pour estimer l’importance du contact avec vos disparus. Aucune violence, tout est réalisé dans la bienveillance, pour que vous comme eux, vous puissiez continuer sereinement d’évoluer sur vos chemins respectifs.

 

Si vous souhaitez aller plus loin et garder un contact avec le monde de l’au-delà, je suis en mesure de vous guider dans l’expérience de l’écriture automatique. Différentes actions, pour vous et vos proches, peuvent être menées conjointement et en toute confiance par mes dons médiumniques. Je vous invite aussi à découvrir ou redécouvrir les séances de guidance  que je propose. Alors, en ces jours de souvenirs et les autres, je vous accueille avec respect et en toute sécurité pour mettre en place ce pont vers ailleurs…  Présence et absence ne sont plus à opposer, vos disparus ne le sont pas tout à fait. J’ai hâte de vous rencontrer et vivre avec vous cette expérience du contact avec votre défunt !